Concert à la cellule 133a


Hier je me suis rendu à la Cellule 133a pour voir chanter Hannelore accompagnée au piano par Pieter.


D'abord l'endroit est sympa et, comme le nom l'indique bien, il est à un jet de pierre de la prison de Saint-Gilles.

J'y ai même retrouvé un ancien collègue de travail et une élève de mon lycée.

Quand on dit que le monde est petit ;-)

Mais je m'écarte du concert qui était très bien.

J'ai rencontré Hannelore par l'intermédiaire de Mokrane, elle est professeur de chant à l'académie où il a ses entrées.


Hannelore et Pieter interprètent avec une belle énergie des chansons d’Edith Piaf, Boris Vian, Serges Lama et Brel bien entendu.


Quand on parle d'énergie et d'interprétation.




Un beau répertoire de chanson française pour ces néerlandophones.


En tant que spectateur-photographe j'ai peu m'en donner à coeur joie.


Et même si j'ai vite atteint les limites de sensibilité de mon appareil, je savais que je m'éclaterais dans le noir et blanc.


Le noir et blanc est tellement plus expressif, il va à l'essentiel.


Mais la couleur a aussi ses atouts,

tout est question d'équilibre.


Le public quant à lui était sous le charme,


voir même subjugué.


Une bien agréable soirée.



De mon côté je repasserai plus que probablement par la cellule 133a un lundi ou un vendredi, car on m'a parlé de cours de tango endiablés.

Cela me rappellera Buenos-Aires.

Libellés : , ,