Caprice de gosse de riche

Je me ravise.

Vous le savez déjà, j'ai testé un Leica M8 avec une série d'objectifs.

J'ai été impressionné par la qualité des objectifs, par la compacité et la qualité de fabrication du boîtier ... mais ...

Au bout de quelques heures, j'ai mis le doigt sur certains des problèmes rencontrés et expliqué par le photographe pro Michael Kamber lors de ses missions en Irak.

Bon ce n'est pas aujourd'hui que je vais changer les réglages de mon appareil en sautant d'un Humvee sous une pluie de plomb, mais une balance des blanc aléatoire, des inexactitudes de cadrage, du bruit à haute sensibilité et des passages en mode retardateur intempestifs.

Il faut se souvenir que ce M8 est la première génération de boîtier numérique et qu'il remonte déjà à 2006.

Je vais donc continuer à réfléchir et je m'orienterai peut-être vers un Nikon D3.

Ce sera toujours un mastodonte comme mon Nikon D1x mais il a des résultats plus qu'impressionnants en très hautes sensibilités, ce qui est très utile pour des photos en basse lumière. Et puis je pourrai continuer à utiliser mes objos.

De toute façon je ne prendrai pas de décision avant le salon Photokina 2008 de fin septembre histoire de voir à quoi je dépenserai le budget d'une belle voiture d'occasion.

Pas d'urgence donc, mon vieux D1x continuera a rouler sa bosse et à vous tirer le portrait.

Patience et passion pour mes 33 ans.

Libellés :